vendredi 5 janvier 2018

The Old Barbarian - Black Sun Miniatures

Salut tout le monde !

Tout d'abord, je vous souhaite à tous une bonne année 2018, j'espère qu'elle sera pleine de joie et de projets de peinture ! Cette année commence très bien pour moi, première commande de peinture entamée (vous aurez des photos à la fin de la commande je pense !), et surtout première figurine terminée (je triche, je l'ai peinte sur tout 2017, j'avoue) !

 Ainsi donc, voici le Old Barbarian de Black Sun Miniatures. Je suis clairement tombé amoureux de leur gamme, aussi ne soyez pas étonné si vous voyez des figurines 75mm fleurir sur ce blog ahah !

 J'espère que vous m'excuserez de la qualité des photos, je manque un peu de lumière en ce moment ! J'ai même du en retoucher certaines, j'ai essayé de rester fidèle au modèle en arrangeant un peu les couleurs, mais bon, ce n'est pas parfait...


J'ai essayé de mettre en pratique ce que j'ai appris lors d'un stage de peinture avec Julien Casses et IllusionRip (d'ailleurs si vous êtes intéressé par une interview de Julien, vous en trouverez une dans le magazine Les Irréductibles Dunedains - numéro 2 - lien dans la colonne de droite), c'est à dire lier les couleurs au sein d'une figurine. Créer de l'harmonie dans les couleurs, en ajoutant des touches ici et là pour créer des rappels un peu partout dans la figurine.

Je vous donne pour exemple simple, le bleu du patalon et le blanc cassé des bottes, avec le bouclier qui reprend ces mêmes couleurs.


Je savais dès le début du projet que je voulais un Barbare plus jeune que la version officielle, peinte par Sergio Calvo, roux avec des tâches de rousseur plein la face, avec un pantalon TURQUOISE. 
Voilà, ça c'était le centre du projet. 

Ensuite, phase de réflexion : comment lier les couleurs entre elles ? Erreur de ma part, j'ai peint le pantalon en premier, sans réfléchir avant aux couleurs. 

Ce qui aurait pu me bloquer pour la suite de ma réflexion m'a en fait aidé, dans le sens où ça m'a permis de comprendre quelle couleur j'allais placer un peu partout par la suite (Stegadon Scale Green, GW). On en retrouve donc dans les ombres du pantalon, évidemment, mais aussi dans la peau (un mélange de Mephiston Red, de Stegadon Scale Green et de Dwarf Flesh dans les ombres). De même pour les cheveux, les ombres ont une pointes de ce bleu/vert, ou encore dans les cuirs. Grâce à ce procédé, je me suis rendu compte que le Kommando Khaki (Karak Stone) marche super bien avec du Mephiston Red/Stegadon Scale Green en ombrage ! J'ai même réhaussé le noir avec ce bleu (plus ou moins franchement suivant le matériaux, le cuir de l'armure est un peu moins bleu que le noir du bouclier) !



Autre nouveauté, le travail des cuirs et du bois. J'ai toujours voulu m'y essayé, et je suis plutôt content du résultat. Et d'ailleurs, mis à part un léger glacis de Dark Flesh pour le bois, les couleurs utilisées pour la peinture de ces deux matériaux sont exactement les mêmes ! Autrement dit, Rhinox Hide, Steel Legion Drab, Karak Stone et Ivoire PA pour les ultimes éclaircissements. Ce qui va changer, c'est la manière d'appliquer ces couleurs. Le cuir se veut usé, il faut donc de fins traits qui simulent les plis dans le matériau. Quant au bois, on veut voir apparaitre des nervures pour aider à le différencier.

Qu'est ce qui change dans l'application des couleurs alors ? Je vous livre ma technique, en espérant qu'elle vous serve, même si ce n'est sûrement pas la meilleure (après tout je ne vous propose que ma façon de faire !) : Quand vous éclaircissez le cuir, commencez par les bords. Une fine zone, mais assez large pour se différencier d'un simple lining (ici, cette zone était un mélange de Rhinox Hide et de Steel Legion Drab). Ensuite, tracer de fin traits dans la largeur, plus ou moins grands, mais toujours assez fins. Pour la suite des éclaircissements, la zone d'application de la couleur plus clair sera approximativement la même que celle d'avant, on ne voit donc que très peu la couleur sombre précédente, ceci dans la but de seulement laisser apparaitre la couleur de base (notre Rhinox Hide).

Et c'est là que la technique diffère totalement de la peinture du bois, puisque pour celui ci, on veut voir les différentes couleurs, on veut voir des tranches distinctes les unes des autres (le Rhinox Hide n'est d'ailleurs pratiquement plus observable à la fin).


J'espère que la figurine comme l'article vous auront plû, et je vous dis à bientôt ! :)

6 commentaires:

  1. Très bonne année à toi!
    Bravo pour ce barbare dont j'ai suivi les avancées. Il est pas azur et or mais ça me plaît ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui t'as remarqué aussi ahah ! J'ai finalement changé à nouveau d'avis après une session peinture avec un pote ;)

      Supprimer
  2. Ah bravo !!

    En voilà du bel ouvrage Oo

    Ce barbare est une belle réussite...

    Et meilleurs vœux pour cette nouvelle année bien sûr ^^

    Serviteur,

    RépondreSupprimer