samedi 18 août 2018

Le Seigneur des anneaux - Haldir au Gouffre de Helm

Salut !

Aujourd'hui, c'est Haldir lui même que je vous présente !

  "Autrefois existait une alliance entre les Elfes et les Hommes, à cette époque nous avons combattu et péri ensemble. Nous sommes venus honorer cette allégeance."



J'ai utilisé la même technique de peinture que pour mes Elfes Galadhrims, à la différence près que j'ai utilisé du Mephiston Red (Red Gore) pour la base de la cape, ombré en Kantor Blue (Regal Blue) avec un peu d'Abbadon Black (Chaos Black). J'ai simplement ajouté de l'Ivoire Prince August au rouge de base pour éclaircir, en une succession de dégradés.
J'ai réalisé bien plus de dégradés sur cette figurine que sur les guerriers elfes puisqu'en tant que héros, il doit ressortir du lot !

Le visage a été une horreur à peindre, étant donné que le tirage avait été de mauvaise qualité: un oeil était presque obstrué et un bout de sa joue gauche avait un creux très peu esthétique.


 A plus !

vendredi 17 août 2018

Tuto n°6 - Peindre un Elfe Galadhrim, le Seigneur des Anneaux

Bonjour à tous !

Il y a quelques jours, je vous présentais le début de mon projet du Gouffre de Helm, mettant notamment en scène des Elfes et des Uruk-hai. Je vous avais montré le début de la peinture des forces en présence dans cet article.

Aujourd'hui, je vous propose donc un tutoriel rapide vous permettant d'obtenir le même résultat :






L'armure :

J'ai très longtemps cherché la teinte pour l'armure des mes Elfes. J'ai fait de nombreux essais, et beaucoup de ratés ! Mais au final j'ai trouvé une teinte qui me correspondait bien, et je vous la partage donc ici !
Puisque le but est d'obtenir une teinte dorée relativement claire, nous allons partir d'une sous couche qui nous falicitera la vie. C'est à dire du gris clair, personnellement j'utilise du Celestra Grey (Astronomican Grey).
Pour la première couche, il faudra réaliser un mélange d'Auric Armour Gold (Burshining Gold) et de Gehema's Gold (Shining Gold) avec un ratio de 3/1.



Ensuite, pour ombrer le métal, et lui donner cette teinte toute particulière, il vous faudra créer un lavis à partir d'Abbadon Black (Chaos Black) et de Caliban Green (Dark Angel Green). Le but de ce mélange est d'obtenir un vert très sombre.
Pour éclaircir le tout, effectuez un brossage en Auric Armour Gold (Burshining Gold) pour reprendre les volumes, puis en ajoutant du Runfang Steel (Mithril Silver). Pour finir, un brossage très peu chargé en peinture en Runfang Steel pour mettre en valeur les reliefs de l'armure.

Note: L'armure est la partie la plus importante de cette figurine, il faudra donc passer du temps dessus pour garantir l'effet voulu. J'ai du arranger quelques ombrages à de multiples reprises à cause d'un brossage à sec raté. Je vous conseille donc de mettre le moins de peinture possible lors de vos brossages et de ne pas hésiter à rectifier les ombrages si nécessaire !

La cape :

Tout d'abord, peignez la cape en Kantor Blue (Regal Blue), pour ensuite appliquer un lavis d'un mélange d'Abbadon Black, de Xereus Purple (Liche Purple) et de Kantor Blue (environ 1/1/1).




Les premiers éclaircissements consistent en un mélange de Kantor Blue et d'un peu d'Ushabti Bone (Bleached Bone). Vous pouvez faire autant de dégradés que le souhaitez, en ajoutant de plus en plus d'Ushabti Bone au mélange. Attention cependant à ne pas dénaturer la teinte du bleu, il faut que ces éclaircissements visent plus ou moins les arrêtes. Pour finir, une pointe de White Scar (Skull White) est ajouté au bleu pour servir d'ultime éclaircissement ça et là (à utiliser avec parcimonie).

Note: J'avais peint cette figurine bien avant le reste de la troupe, et j'avais oublié mon processus de peinture pour ma cape. Résultat, je me suis retrouvé avec des capes bien plus claires et d'un bleu moins profond. Je vous conseille de bien noter sur un papier vos méthodes de peinture quand il s'agit de peinture d'armée pour obtenir un schéma de couleur vraiment cohérent.

La cotte de maille :

Après une base homogène de Gehema's Gold, on va venir ombrer avec un lavis successif de Seraphim Sepia (Griphonne Sepia) puis d'Agrax Earthshade (Devlad Mud). La touche finale consiste en un brossage à sec peu appuyé de Gehema's Gold et de Runefang Steel.


La peau :

Pour la peau, je vous suggère de vous référer au tutoriel que j'avais réalisé il y a quelques temps. Cela dit, ici le visage est très peu exposé, je me suis donc contenté d'appliquer un lavis de Reikland Fleshshade (Ogryn Flesh) sur une base de Ratskin Flesh (Dwarf Flesh), avec un léger éclaircissement en ajoutant de l'Ushabti Bone (je n'ai pas éclairci les lèvres afin qu'elles apparaissent avec une teinte brune/rougeâtre).




L'épée :

Sur une base de Leadbelcher (Boltgun Metal), appliquez un lavis d'Abbadon Black (le Nuln Oil/Badab Black est utilisable, mais moins pratique pour maîtriser sa densité) en chargeant un peu plus votre pinceau au niveau de la base de la lame.




Ensuite, éclaircissez la lame avec de l'Iron Breaker (Chainmail) en suivant la forme de la lame, puis sur une zone encore plus restreinte, ajoutez du Runefang Steel. Vous pouvez aussi peindre les arrêtes de cette couleur.

Note: Le dernier éclaircissement est optionnel, je me suis rendu compte que le rendu était quasiment le même, surtout pour de la peinture d'armée.

Et voilà la bête finie !


Détails :

Cuir/bois Doombull Brown (Dark Flesh) avec un lavis de Nuln Oil éclairci avec de l'Ushabti Bone.
Rouge : Red Gore (Mephiston Red) avec un lavis de Nuln Oil éclairci avec de l'Ushabti Bone.

J'espère que ce tutoriel vous aura plus, et je vous dis à bientôt !



mercredi 15 août 2018

Le Seigneur des Anneaux - Les combattants du Gouffre de Helm !

Salut à tous !

Faisant suite à mon article sur le Gouffre de Helm, voici le début d'un long projet à venir !
J'ai pour but de peindre la majorité (qui a dit toutes ?) des figurines ayant pris part à cette fameuse scène du Seigneur des Anneaux (grand fan du film, c'est pourquoi vous verrez apparaître des Elfes !), figurines que j'ai amassées au fils des ans :

- Un trentaine d'Elfes
- Une centaine d'Uruk-Hai
- Une soixantaine d'Hommes du Rohan
- Avec beaucoup de héros en perspective...

Autant dire que j'ai du pain sur la planche !

Voici le début de ce projet, avec des Elfes Galadhrims fraîchement peints, et des Uruk-hai datant de 2016 :




Un tutoriel pour peindre ces Elfes devrait suivre dans le mois !



Si certains sont intéressés, je pourrais éventuellement faire un tuto pour ces Uruk aussi !









L'affrontement !


Allez, plus que 90 Uruk à peindre, courage !


dimanche 12 août 2018

Le Seigneur des Anneaux - Le Gouffre de Helm

"Heyo les p'tits potes !"

Aujourd'hui, un projet qui me tient à coeur depuis plusieurs années : le Gouffre de Helm (dans le Seigneur des Anneaux, pour ceux qui auraient raté quelques trucs dans les années 2000)



La scène du film m'a toujours fasciné, et assez vite, j'ai voulu donner vie avec mes p'tits doigts à cette forteresse. Il y a environ 5 ans, j'ai commencé à construire les murs comme présentés dans le supplément Games Workshop "les Deux Tours".

L'idée n'était pas d'être le plus fidèle au film que possible, mais plutôt de réaliser un décor en un temps raisonnable pour pouvoir jouer dessus. Aussi, il y a pas mal d'approximations, d'erreurs, etc...


Après avoir réalisé la poterne et 3 portions de murs, je laisse le projet en stand by pendant... très longtemps.

Ce n'est que très récemment, depuis 3 semaines en fait, que je me suis investi à nouveau dans le projet. Et finalement, il arrive à son terme !

En effet, l'enceinte du fort est terminée, il manquera juste à texturer la table de jeu et finir les reliefs qui finiront de compléter la section du fort.

 Les matérieux utilisés sont en grande partie du carton plume, du carton (pour les briques), du polystyrène (pour les reliefs), du balsa (porte par exemple) et de l'enduit de rebouchage.
Pour les peintures, je n'allais certainement pas utiliser la gamme GW ! A 3€50 le pot de 12ml j'allais vite être perdant. Je me suis donc procuré des peintures acrylique chez Cultura (compter environ 8€ le gros pot) :

La poterne a été la première à passer sous mes coups de pinceaux ! Simplement du gris avec des lavis de noir successifs, puis un brossage a sec en ajoutant de plus en plus d'ivoire au gris !
Dans le supplément GW, ils n'y a pas vraiment de précisions concernant comment ils ont relié le fort au mur d'enceinte. J'ai donc réalisé une section triangulaire qui permet aux troupes de circuler librement dans l'ensemble du fort.

Le Fort terminé
J'ai utilisé de l'enduit de rebouchage pour arranger les éventuelles erreurs de découpe que j'avais fait pendant la construction, voire pour combler certains trous.

Le reste de la forteresse en bonne voie

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, j'ai utilisé une astuce pour gagner du temps : sur la face intérieure des murs, je n'ai collé que très peu de briques. L'effet reste présent mais on gagne un temps fou !


 Il faudra ajouter des sections de roches afin de lier les murs à la table, et pour éviter d'avoir un mur s'arrêtant dans le vide (indiqué en bleu), ainsi que des plaques de polystyrène pour élever la section derrière la poterne (en rouge).

48 pouces de long environ !

Et voilà ! Le Gouffre de Helm est prêt !

Petit teaser de ce qui suit...


dimanche 5 août 2018

[Revue] Studio photo

Aujourd'hui je viens vous faire part d'un achat que j'ai fait sur un coup de tête. En quoi est ce nouveau par rapport à d'habitude me direz vous ?

Eh bien disons que j'avais envie d'avoir un bon environnement pour prendre mes photos, et j'ai donc commandé un studio photo sur Amazon :


Pour un peu plus de 30€ frais de port compris, j'allais recevoir un studio photo qui me permettrait de réaliser des photos de qualité ! Enfin c'est ce que je pensais...


Tout content de mon achat, je l'installe rapidement. Comme annoncé, c'est simple à monter, quoique les supports ne s'enclenchent pas vraiment parfaitement mais ça semble tenir le coup.
Il y a un petit interrupteur permettant d'allumer le lumière qui se situe au "plafond" du studio.



J'allume donc la lumière, positionne ma dernière peinture en date, et dégaine mon téléphone pour mitrailler ma figurine... et là, c'est le drame : la figurine est totalement surexosée. Pire, la lumière venant du dessus, cela crée des ombres non désirées.
Et impossible de faire varier la luminosité !



Totalement dégouté, je me renseigne un peu sur la photographie, ça vient peut être de mon téléphone qui sait ?

Je fait donc varier l'ISO, la sensibilité à la lumière, etc... même si les réglages de mon téléphones restent assez limités.


Voici donc ce que j'obtiens :


Totalement surexposé, les détails sont bouffés par la lumière.

J'utilise un dé pour que la lumière ne vienne pas directment du dessus, et je baisse la sensibilité à la lumière de mon phone : il y a du mieux.

Finalement, en modifiant aussi l'ISO, j'obtient ça : ce n'est pas encore parfait mais c'est plus présentable. Des ombres parasites sont toujours présentes.

Prochaine étape ? Acheter un bon appareil photo !

Si vous avez des idées/conseils pour que j'obtienne de meilleurs résultats, n'hésitez pas !

Edit: La lumière du plafond commence à se décoller. Mauvaise qualité donc, cependant ça va me permettre d'éloigner la source de la lumière et peut être éviter cet effet lumière écrasante... à tester !

jeudi 26 juillet 2018

La jeunesse d’un Hobbyiste

Il faut savoir une chose, c’est que j’ai totalement grandi avec Games Workshop. A 8 ans, je trouve un petit magazine appelé « Le Seigneur des Anneaux, le jeu de bataille », aux éditions Atlas. Cette découverte marque le début d’un amour pour les figurines, la peinture et même du wargame en général.

Jusqu’à mes 12 ans, cette passion reste secondaire. Mes parents trouvent ça plutôt « cool », ils m’y encouragent (« ça développe sa créativité, c’est bien ! »), mon père me ramenait même des petites boîtes Warhammer de ses voyages occasionnels pour le boulot. On va dire qu’à cette époque, les figurines sont des jouets au même titre que les Legos. Je les mets en scène et je les prends en photo, avec des décors de dingue faisant 30cm de côté (waouh !) et rempli à 100% de flocage grossier avec UN caillou en plein milieu. Paye ta créativité.

Je m’en rappelle encore, j’avais réussi à dégoter un Tyrannide (le piéton de base en plastique) lors d’une brocante. Le souci c’est qu’à cette époque, moi ce qui me bottait c’était Warhammer, pas le monde futuriste de 40k (que je ne connaissais pratiquement pas d’ailleurs) ! A cette époque justement, peut être que certains s’en souviennent (moi ça m’a marqué), il y avait des petits fascicules dans les boîtes qu’on achetait, de la pub en soi, qui présentaient les guerriers de base des différentes races disponibles. J’étais fan de ces papiers, je pouvais les regarder pendant des heures en m’imaginant acheter telle ou telle boîte… (roh la vache coup de nostalgie !). Aussi, étant fan des Hommes Lézards de ces dits papiers, et ne pouvant m’en procurer, j’avais peint mon Tyrannide… en bleu.

Quand j’y repense ça me fait rire, j’imagine trop ma tête de gamin fier de son idée : 

- « Attends, je veux un Homme Lézard et je n’en ai pas. Mais par contre qu’est-ce que j’ai ? Un Tyrannide !
- Est-ce que ça se ressemble ? 
- Noon ! 
- Est-ce que c’est grave ? 
- Noon !
- T’inquiète qu’une fois bleu on y verra que du feu ! »

Alors bien sûr, pas un beau bleu comme on peut voir sur certains Tyrannides originaux de nos jours hein ! Un bon bleu clair bien pastel, bien dégueulasse, qui déborde de partout. Et encore, je peux vous assurer que ce n’est pas le pire ! Pouvez-vous imaginer un Elfe Noir en vert et rose pastel ? Non ? C’est normal, c’est immonde ! Je suis tellement déçu de ne pas les avoir conservés, c’étaient des petits bijoux de médiocrité ! Et en plus le gamin que j’étais en était très fier à l’époque, le con ! Autant vous dire que mon niveau peinturluresque ne volait pas haut (bon ça vous l’aurez compris par vous-même, merci Captain Obvious). 

Comme je le disais plus haut, cette passion restait très secondaire, je préférais largement jouer aux Lego ou, plus tard, aux jeux vidéo du style Age of Empire (Age of Empire si tu passes par-là, sache que je t’aime, tu as bercé mon enfance : « tin tiiiin, tin tin tin tiiiiin, TIN TIIIIN, TIN TIN TIN TIIIIIN ! » Pardon, je m’égare).

Le jeu qui a tout déclenché
Puis vint le jour de mes 12 ans… le jour où tout a basculé. Depuis peu je jouais alors très souvent à un jeu sur PSP avec un ami. Un jeu où l’on commandait une escouade de Space Marine qui devait accomplir différentes missions : "Squad Command".

On était tellement accro au jeu qu’on n’en pouvait plus de devoir attendre la permission des parents pour pouvoir jouer à la console (on avait, comme beaucoup d’autres jeunes j’imagine, un quota d’heures de jeu à respecter chaque jour), et on a cherché un autre moyen pour assouvir notre soif de bataille futuriste. Eh oui, j’ai donc demandé la boîte d’initiation « Bataille pour Macragge » pour mon anniversaire. Suite à ça, j’ai converti pas mal d’autres amis au jeu de figurines, ce qui a donné lieu à des batailles apocalyptiques mémorables !
 C’est aussi à cette même époque que j’ai été l’acheteur le plus compulsif au monde ! Chaque mois je gagnais 6€ d’argent de poche, parfois je faisais quelques travaux pour gagner un peu plus, et dès que j’avais assez, j’allais en magasin pour acheter une boite ou un blister. Ce que je ne pouvais acheter, je le demandais à Noël. Des Noël entiers dédiés à la figurine  .

 
Enfin bref, tout ça pour vous dire que d'aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours acheté du made in GW (du moins jusqu'à récemment).

Photo d'époque (du full paint oui oui, par moi !)

Après deux ou trois ans d’achats compulsifs, j’avais amassé une grande armée Space Marine (comme tout nooby qui se respecte), et j’avais une belle bande de joueurs avec moi, avec qui je jouais assez souvent. 

Pour moi les meilleurs souvenirs que je garde ce sont les parties Apocalypse qu’on faisait à 4 ou 6 joueurs et qui duraient toute la nuit. Des figurines plus « coloriées » que peintes, des décors non-peints mais faits avec amour, une maîtrise des règles approximative…  la belle vie quoi !
 


Voilà, j'espère que cet article vous aura plu, voire même vous aura rendu un brin nostalgique, moi c'est l'effet que ça m'a fait en l'écrivant ! 

Et vous, quels sont vos meilleurs souvenirs ?

A plus sur le blog !

Oui, c'est bien un Scorpion d'Airain à moitié collé que vous voyez au centre de l'image