vendredi 11 janvier 2019

Le Seigneur des Anneaux - Denethor, Intendant du Gondor


Salut à tous et bonne année 2019 !

Qu'elle soit pleine de réussite pour vous et vos proches !





Personnellement j'attends beaucoup de cette nouvelle année. En effet, j'ai récemment déménagé dans un appartement et devinez quoi, j'ai réussi à négocier une pièce dédiée aux figurines avec ma copine ! Autant dire que je ne sortirai de cette pièce que pour manger mon second petit déjeuner !

Avec tous ces changements dans ma vie, sans compter les fêtes de fin d'année, je n'ai pas été des plus productif ! Mais, oui il y a un mais pour une fois, j'ai tout de même été en mesure de peindre une figurine qui me faisait de l'oeil dès sa sortie ! 

Je parle bien entendu de Denethor, Intendant du Gondor, une des premières figurines de Forge World pour le renouveau de la gamme SDA chez Games Workshop.

Cette figurine a été un vrai bonheur à peindre. Je suis un grand fan des anciennes scupltures, mais on ne va pas se mentir la qualité de moulage n'a RIEN à voir avec cette petite merveille : le visage et la cotte de maille sont d'une précision que je n'ai jamais vu sur du SDA !

La pose de la figurine m'a tout de suite parlé, on reconnait évidemment la scène du film où Denethor sombre dans la démence et fini en torche humaine (spoiler ! oups). Je me suis immédiatement imaginé peindre un OSL qui couvre une partie de son visage pour donner une ambiance très sombre et mettre en avant sont côté dément.

Je suis assez content du résultat final, il y a bien entendu pas mal de défauts notamment le visage qui ne ressemble pas trop à l'acteur (je compte le retoucher plus tard avec des rides ert une barbe mal rasée), l'OSL un peu trop rougeatre à la source, etc... mais dans l'ensemble j'ai obtenu ce que je voulais !


Je me suis aussi beaucoup amusé sur la cape, j'ai testé la technique du pointillisme pour donner de la texture : j'aime beaucoup le rendu, mais à l'avenir il faudra que je pousse un peu plus la technique, je pense pouvoir faire mieux à ce niveau.

Voilà, j'espère que la figurine vous plaira et que je ne vous soule pas avec le Seigneur des Anneaux ahah. J'ai récemment peint le Boss Ork Zagstruk, dès que j'ai un meilleur appareil photo je vous le partage promis ! :)

A+ !







samedi 1 décembre 2018

Interview - Julien Casses

Salut à tous !

Il y a quelques temps, avec le staff de la Destinée du Dunedain, un forum dédié au SdA, nous avions rédigé le second opus de notre magazine (téléchargeable gratuitement). Dans ce numéro, nous avions eu la chance d'interviewer Julien Casses, pour qu'il nous parle, entre autre, de ce qu'il pensait de l'avenir de la gamme SdA. Avec le regain d'activité qu'elle a connue récemment, M. Casses avait il vu juste ? C'est ce que nous allons découvrir ! Bonne lecture !



Aujourd’hui nous accueillons Julien Casses (Cassès s’il vous plaît !), une des figures de la peinture de figurine française. Avec pas moins de 33 Golden Demon à son actif, Julien est un des rares grands peintres à avoir peint plusieurs figurines Seigneur des Anneaux. Nous lui avons demandé son avis concernant ces figurines, et leur place dans les différents concours de peinture.

• Bonjour Julien, tout d’abord merci d’avoir accepté de répondre à cette petite interview. Pourrais-tu te présenter en quelques lignes, histoire que les lecteurs sachent à qui ils ont affaire ?

Eh bien je me nomme Julien Casses, j’ai 29 ans et je vis actuellement dans le sud des Landes. Pour résumer un peu le propos j’ai découvert le monde de la figurine vers mes 14 ans, au collège. Tout d’abord en tant que joueur d’une armée d’Elfes Sylvains, puis en faisant un large tour des armées de Warhammer Battle puis de 40.000. J’ai joué assez intensivement jusqu’à mes 18 ans, âge à partir duquel je me suis tourné vers la « peinture » pure. À partir de là j’ai participé à de nombreuses éditions du Golden Demon à travers le globe, pas mal de concours Open, eu mon lot de récompenses, et aussi pas mal contribué via Ravage au partage des techniques de notre univers via des articles, la conception de Hors-série, ou du feu Mix Open. Je considère notamment qu’il est important de redonner à la communauté tout ce que j’ai pu lui emprunter.


• Te considères-tu comme un grand fan du Seigneur des Anneaux ? Ou de l’univers de Tolkien en général ? Une préférence entre le livre et les films ?

Un grand fan : non je ne pense pas. J’ai toujours trouvé l’écriture de Tolkien un brin simpliste dans ses développements et dans ses intrigues. J’apprécie en revanche énormément l’univers qu’il a créé, certains de ses personnages, et j’avais lu de long en large le SDA et le Hobbit durant mon adolescence. Pour ensuite parcourir le Silmarillion quelques années plus tard. Pour moi, le mérite de Tolkien est surtout celui d’un homme qui a ouvert la voie à la Fantasy actuelle, un homme capable de faire une synthèse cohérente de la plupart des mythes humains, et surtout d’un linguiste hors pair. Ce n’est déjà pas rien ! Mais quand même j’ai plus de mal avec l’écrivain en tant que tel.
Cependant, cela ne m’avait pas empêché de dévorer le premier tome du SDA sur une unique journée. J’étais à l’époque un lecteur assez vorace (et je le suis encore un peu… !). Pour le reste, j’ai une large préférence pour les livres, car ils sont bien plus riches et détaillés tant en termes de narration et d’épopées comparés aux films. Un film ne remplacera jamais un livre… Et je fais aussi parti de ceux qui n’aiment pas se voir imposer un visage avant d’avoir lu un ouvrage.

• Les figurines Seigneur des Anneaux ont-elles été pour toi le premier pas dans le monde de la figurine, comme ce le fut pour de nombreuses personnes à l’époque des éditions Atlas ?

Non du tout. Comme dit plus haut, le SDA est venu vers mes 17-18 ans. Et via la société Games Workshop. Cela faisait quelques années que je naviguais dans l’univers du modélisme en tant que joueur. Pour tout dire, je n’ai même jamais acheté une des figurines des éditions Atlas, me concentrant à l’époque sur des échelles plus petites.


• Qu’est-ce que tu aimes lorsque tu peins ces figurines, tu es l’un des seuls grands peintres que je connaisse à en avoir peint autant. Qu’est ce qui t’attire chez elles ? Présentent-elles un challenge au niveau de la peinture ?

Je ne sais pas si je suis l’un de ceux qui en ont peint le plus pour des concours. J’ai sans doute eu plus de chances en me voyant régulièrement sur le podium avec, mais cela ne veut pas dire que je suis celui qui en a peint le plus. À l’époque il faut dire qu’il y avait un certain engouement sur le SDA. Par contre, oui il y avait un certain challenge, car trouver une référence, bien moulée, bien sculptée, et avec un potentiel pour faire une belle réalisation n’était pas la chose la plus facile via la gamme GW. C’est aussi pour cela qu’on voyait régulièrement les mêmes figurines tourner. Galadriel, Arwen montée, des Gimli, des Golum, quelques Aragorn, le Gandalf de la communauté, etc.

• Lors des concours de peinture, et notamment les Games Day, on voit souvent les mêmes figurines revenir, tel que Gandalf, Aragorn, et de nombreux elfes comme Galadriel et Arwen (tiens, tiens ?).
En connais-tu la raison ? D’après toi, est-ce un choix sentimental ou plutôt une réflexion plus profonde concernant la peinture ?

Ah, ben j’ai devancé ta question. Eh bien comme dit plus haut, la gamme ne comportait pas beaucoup de « belles » références. D’autant que la plupart des figurines disposaient d’une sculpture assez tragique au niveau des yeux, avec des figurines souvent sujettes au strabisme, ou avec des yeux ovoïdes pour l’un, quand l’autre était carré ou rond… Du coup, il y a rapidement eu une « gamme interne » de figurines que l’on voyait tourner sur les Golden Demon. S’amuser à re-sculpter des visages, ou redessiner des volumes à la peinture car la sculpture n’était pas aboutie, il y avait de quoi rebuter. Il y a donc eu un tri logique sur les figurines « réussies » de la gamme, et les autres.


 
• As-tu déjà testé le Jeu de Bataille, le Seigneur des Anneaux ? Si oui, qu’as-tu pensé du système de jeu ?

Au risque de décevoir, dès que je suis passé à la peinture pure, j’ai aussi déserté les tables de jeux. Du coup je n’ai jamais touché au système du SDA. Lorsque je joue désormais, c’est bien plus à des jeux de plateaux ou à des jeux de rôles (Vampire, Mage, l’appel de Cthulhu).

• Es-tu déçu de l’état actuel des choses concernant la disparition progressive de la gamme du Seigneur des Anneaux ? Et qu’as-tu pensé des dernières figurines sorties à l’occasion de la trilogie The Hobbit ?

J’ai trouvé une nette baisse dans la qualité des figurines du SDA. Trop de simplicité, de raccourcis notamment. Après la disparition est logique, cette gamme a toujours eu un effet d’engouement grâce aux films. Plus de films, plus d’émulation. Et le SDA reste une licence littéraire et cinématographique connue, mais de là à en faire une référence du jeu de masse… il y a un fossé. Très honnêtement pour moi cette gamme n’a jamais eu le potentiel pour devenir un power-seller. C’est une mort programmée et logique en somme, en tout cas cela ne m’étonne pas.


• Penses-tu repeindre du Seigneur des Anneaux un jour ? Tu sembles l’avoir laissé de côté depuis quelques temps…

Eh oui. La vie de tous les jours, les commandes, le boulot. Pour tout dire cela va même faire deux ans que je n’ai pas réalisé un projet « pour moi ». Je ne peins plus que pour quelques commanditaires, amis, ou lors de Masterclass.
Cependant, cette année la donne va changer. J’ai décidé de ne plus prendre de commande pendant un gros moment, je termine celles en cours, et après je fais des trucs pour moi. Et moi seul !
Et… ce ne sera pas du SDA !
Disons aussi qu’à l’époque j’en avais fait quelques-unes, notamment en piochant dans la gamme « des belles pièces ». Et au bout d’un moment, la boucle est bouclée et je n’ai pas forcément envie de repeindre des figurines que j’ai déjà réalisées par le passé. J’ai néanmoins fait une entorse à cette pensée avec un second Celeborn en 2012. Suite au premier que j’avais peint en 2005. Mais cela venait surtout du fait qu’on m’avait volé la première version, et que j’avais toujours eu le désir d’en avoir une à nouveau dans ma vitrine…

• Eh bien merci d’avoir répondu à nos questions, bon courage pour tes prochains projets. D’ailleurs, quels sont-ils ? Du Seigneur des Anneaux bien sûr ?

Eh bien donc… un projet pour moi. Et je n’en dirais pas plus ! Par contre, j’ai un Gimli (la version de la communauté de l’Anneau) qui me fait de l’oeil depuis bien trois ou quatre ans maintenant, et que je laisse bien visible dans ma vitrine histoire de ne pas oublier de le réaliser un jour. Donc, oui à terme il y a du SDA sur l’établi, mais ce ne sera pas encore pour cette année je pense !
En tout cas merci beaucoup d’avoir pensé à moi pour ces quelques questions !



 Pour en voir plus sur le travail de Julien Casses, rendez-vous sur son site ! 


 

lundi 26 novembre 2018

Le Seigneur des Anneaux - Le Seigneur Celeborn

Salut à tous !

Encore une fois, une peinture qui date de quelques semaines (et qui est déjà présente sur Facebook) mais que je n'avais pas encore postée ici !

J'appréhendais un peu la peinture de la bannière, la couleur de fond me semblait compliqué à obtenir. Finalement un petit mélange à base de gris clair et de vert clair saturé a suffit !




Et voici où en est ma force elfique actuellement !


lundi 5 novembre 2018

Infinity [Armée Combinée] - Yaogat Morat

Salut à tous !

Je me rends compte que je ne vous avais pas partagé mon test de schéma de peinture, fait il y a quelques mois.

Je ne sais pas trop quoi en penser pour être honnête, j'aime bien mais je le trouve fade, déjà je pense peindre les lunettes en rouge plutôt qu'en bleu... Je n'arrive pas à imaginer un schéma assez naturel avec "effet waouh".


Ajouter plus de plaque d'armure orange peut être ?

Des idées de schéma de couleur sinon ? :)





Petit test NMM

dimanche 21 octobre 2018

Le Seigneur des Anneaux - Archers Galadhrim

Salut tout le monde !

Voila la suite du projet ''Gouffre'' !

J'ai mis bien plus de temps à peindre ces archers que je ne l'aurais imaginé de prime abord. Mais enfin, la troupe est presque complète !

Il me manquera un Capitaine Archer Galadhrim ainsi qu'un porte étendard et la troupe sera prête pour de bon ! :)







Vue de dos: les capes sont un peu plus saturées celles des épéistes, c'est pas une mauvaise chose finalement, j'aime bien !

dimanche 23 septembre 2018

Warhammer 40k - Escouade de Combat Space Marine



Heyo !
Il y a une semaine, des amis m'ont proposé de faire une petite partie 40k. A ce moment là j'étais en pleine peinture SdA pour continuer mon projet de Gouffre de Helm, je me suis dit alors qu'une petite partie ne me ferait pas de mal... Quelle erreur ! Je suis totalement tombé dans le piège du point 3) de cet article.

La partie s'étant bien déroulée pour moi, ça m'a évidemment donné envie de peindre mon armée.
Le soucis avec mes Space Marine turquoise, c'est que je mets énormément de temps à les peindre, beaucoup trop de temps, et je ne finis que très rarement les figurines que je commence. Il fallait donc que je trouve une astuce pour augmenter ma cadence de peinture sans trop perdre en qualité.

Ca m'a amené à réfléchir : Comment mettre en valeur une figurine en peu de temps ?
Pour répondre à cette question, il faut aussi se demander ce qui attire le regard en premier lieu quand on prend une figurine dans nos mains : le visage.
Ca peut sembler évident, mais au final, il est vrai que l'on s'intéresse beaucoup moins aux pieds de la figurine qu'au visage, alors pourquoi perdre du temps dessus ?
J'ai donc revu ma technique de peinture, et me suis résigné à peindre un peu plus rapidement quite à perdre en qualité. J'aurais au moins une chance d'avoir une armée entièrement peinte un jour !

Là où par le passé je perdais un temps fou dans mes dégradés, je me suis contenté d'un brossage pas trop sec (pour éviter le côté sableux), et peignant grossièrement les jambes et en m'attardant plus sur les détails au niveau du visage. Au final, voici les étapes :

- Couche de base en Turquoise PA
- Lavis en Nuln Oil
- Brossage Turquoise PA grossier
- Deux linings successifs en ajoutant de l'Ivoire PA dans le Turquoise
Et c'est tout !


Auparavant, je perdais du temps sur le lavis et la redéfinition des volumes. En effet, le lavis que je faisais moi même était un peu trop chargé et teintait un peu trop la couleur de base, ce qui m'obligeait à repasser presque toute la figurine avec le teinte de base : j'effectuais en gros deux fois la même étape, juste pour un lavis.

De même, je réalise moins d'éclaircissements, trop chronophage, et me cantonne à améliorer la lisibilité de certaines parties bien visibles, notamment le visage, le backpack et les bras.

J'obtiens un rendu plus grossier, mais le résultat est sensiblement le même, surtout pour du jeu !

Moralité : il faut savoir parfois se résigner à perdre en qualité pour gagner un temps précieux qui nous permet de peindre bien plus ! Surtout que finalement, la qualité perdue n'est pas si notable par rapport au temps gagné !

Voici donc les cobayes de mon expérience perturluresque !

J'ai aussi changé ma méthode de peinture du rouge : j'obtiens un rouge plus froid, presque rose, qui colle peut être un peu mieux au reste.


La bannière restera noire tant que je ne trouve pas l'inspiration nécessaire...


Peindre en brossage n'est pas la partie la plus plaisante de la peinture de figurine. Grâce au temps que je gagne via cette technique je peux me permettre de passer du temps sur des free-hand ou même sur les yeux de mes gus pour, de un, prendre plus de plaisir, et de deux, améliorer la cachet de la figurine assez simplement.




lundi 3 septembre 2018

Le Seigneur des Anneaux - Grima Langue de Serpent

Aujourd'hui je vous présente Grima Langue de Serpent !

Rien de particulier quand à la peinture de ce dernier, le noir a été éclairci à l'Ivoire PA par dégradés successifs.

La peau a été traitée différement de celle de son maître. Je voulais obtenir un teint maladif, et donc toujours avec le mélange magique dont je parle dans l'article sur Saruman le Blanc, en ajoutant plus de rouge, j'aurais du obtenir une teinte assez chaude si vous suiviez l'explication que je vous avait donnée !

 Cependant, ici j'ai utilisé des teintes de peau très froide, à savoir un mélange de Dwarf Flesh + White Scar pour la base puis de l'Ivoire PA et même du blanc pour les éclaircissements. Au final, on se retrouve avec une peau très désaturée et relativement froide.



J'ai moins passé de temps sur les dégradés de la tunique que sur celle de Saruman. On le voit nettement mais Grima étant un héros de second plan, ce n'est pas très grave : c'est Saruman qui doit être vu sur le champ de bataille, pas son sous-fifre !


dimanche 2 septembre 2018

Le Seigneur des Anneaux - Saruman le Blanc

Aujourd'hui, je vous présente une figurine que j'ai vraiment adoré peindre, le magicien maléfique bien connu, Saruman le Blanc.

Avec le retour du Seigneur des Anneaux sur le devant de la scène chez Games Workshop, je me suis motivé à participer à un tournoi prochainement. Hors il se trouve que cette figurine trainait depuis trop longtemps sur son étagère !

Je me suis donc empressé de me mettre au travail !


Avant même d'attaquer la peinture, j'avais une idée très précise en tête de ce que je voulais obtenir. J'ai pu voir à de multiple reprises des versions de Saruman dans tes teintes beige assez chaude, et je voulais quelques chose de différent. Ma figurine allait rejoindre une armée du Mal, il fallait qu'elle transpire le mal ! De plus, Saruman étant un vieillard, il fallait qu'on sente que la vitalité ait un peu quitté sa peau ! La peau serait donc moins riche en couleur, plus froide donc.



Aussi, j'ai utilisé un mélange que j'avais utilisé pour la première fois sur mon Old Barbarian et que j'affectionne tout particulièrement depuis ! A savoir du Red Gore avec un peu de Sotek Green (ou du Stegadon Scale Green à l'époque).
Le mélange donne un violet très sombre, très intéressant à travailler. En effet, si je souhaite que ma figurine soit chaude, j'ajoute un peu plus de rouge au mélange, tandis que dans le cas présent, j'ai ajouté un peu plus de bleu.

Le problème avec cette technique, c'est que je me retrouvais avec une figurine froide de la tête au pied, avec aucune accroche visuelle apparente (pas de contraste chaud/froid). J'ai donc du un peu triché en ajoutant une pointe de rouge sur les pommettes, dans l'idée que le visage attire un peu plus le regard.

En plus de m'avoir permis de tester une nouvelle technique et d'aborder un peu plus la théorie des couleurs, cette figurine m'a fait (re)découvrir une technique que je tenais pour acquise depuis des lustres...


Je passe beaucoup de temps à écumer forum et blogs, Facebook et Instagram à la recherche de peintures qui me décrochent la mâchoire. En général il n'y a pas à chercher longtemps avant de tomber sur ce genre de perles, et récemment je suis tombé sur une vidéo qui m'a fait réfléchir sur ma façon de peindre.
J'ai toujours conseillé aux débutants de bien diluer leur peinture, afin d'obtenir un rendu lisse et éviter que la peinture ne soit pâteuse, mais au bout d'un certain temps, je disais ça plus par habitude que par réelle conviction. A tel point que la dilution était devenue pour moi une notion de second plan.



La vidéo a duré quelques secondes pas plus, et on voit un peintre donner quelques coups de pinceaux sur sa figurine, et y repasser plusieurs fois tellement la peinture est diluée. Même si je connaissais le principe, je n'avais jamais appliqué, par flemme je pense de devoir passer 10 couches pour un résultat homogène. Si bien que j'avais oublié que cette manière de peindre était possible et elle était peu à peu tombée dans l'oubli.



J'ai donc fait le test sur la tunique de mon Saruman et Oh mon Dieu quel bonheur ! Je n'avais jamais autant dilué ma peinture, et pourtant son contrôle en était bien plus pratique: je pouvais autant tirer que pousser la peinture avec une facilité déconcertante, voire même rectifier rapidement des zones où j'avais été trop rapide et brouillon.

Au final, j'ai pris un énorme plaisir à peindre cette figurine, que j'ai finie en environ 6h !



Quand on y pense, c'est quand même une superbe sculpture qui date pourtant d'une bonne quizaine d'année si je ne m'abuse ! La posture est parfaite, et le visage... Ce visage ! M'est d'avis qu'il est incroyablement fidèle à celui de l'acteur, un plaisir à peindre :)

Vous noterez peut être que je me suis essayé à peindre des tâches de vieillesse. J'avais remarqué que l'acteur en possédait beaucoup. Je suis assez content de ceux sur le visage, mais moins de ceux sur la main, un poil trop bleutés.



Tunique : Base en Kommando Khaki, ombrage avec base + recette magique (voir plus haut), puis dégradés avec base + de plus en plus d'Ivoire PA.

Peau : Exactement le même procédé, à la différence près qu'on utilisera du Dwarf Flesh pour la base.


 





jeudi 30 août 2018

Age of Sigmar - Liberator Stormcast Eternal


Salut à tous !

Cette semaine j'ai eu envie de peindre autre chose avant de me replonger dans le SDA (et oui moi aussi j'ai craqué pour la boîte de base Battle of Pelennor Fields). D'ailleurs pour ceux que ça intéressent, si vous commandez sur Element Games, vous avez la boîte pour 90€ fdp compris ! Autant vous dire que c'est ce qui m'a fait craquer (et si vous créez votre compte, vous pouvez même être parrainé par monsieur-moi-même via le code DAV271, ça donne des petites réductions 😁).

Aussi, j'ai ressorti mes figurines Stormcast Eternal que je n'avais pas touchées depuis longtemps !

Pour cette figurine, j'ai voulu tester un schéma de couleur alternatif sombre (trotrodark) et facilement reproductible à l'échelle d'une armée :


L'armure a été peinte comme pour mes Uruk-hai, c'est à dire couche de base en Boltgun Metal + Chaos Black, puis brossage à sec en Chainmail. Ensuite, lavis de Nuln Oil avec plus ou moins de Sotek Green. Dernier brossage en Mithril Silver pour bien définir les arrêtes !
Pour les parties dorées, j'ai appliqué la même méthode que pour mes Elfes d'Haldir, à la seule différence que j'ai appliqué du Sotek Green dans les ombres et non pas du Dark Angel Green.


Pour le rouge de la cape et de la houpette, simplement un mélange de Red Gore et de Sotek Green éclairci à l'ivoire PA.

PS: meilleures photos à venir...

samedi 18 août 2018

Le Seigneur des anneaux - Haldir au Gouffre de Helm

Salut !

Aujourd'hui, c'est Haldir lui même que je vous présente !

  "Autrefois existait une alliance entre les Elfes et les Hommes, à cette époque nous avons combattu et péri ensemble. Nous sommes venus honorer cette allégeance."



J'ai utilisé la même technique de peinture que pour mes Elfes Galadhrims, à la différence près que j'ai utilisé du Mephiston Red (Red Gore) pour la base de la cape, ombré en Kantor Blue (Regal Blue) avec un peu d'Abbadon Black (Chaos Black). J'ai simplement ajouté de l'Ivoire Prince August au rouge de base pour éclaircir, en une succession de dégradés.
J'ai réalisé bien plus de dégradés sur cette figurine que sur les guerriers elfes puisqu'en tant que héros, il doit ressortir du lot !

Le visage a été une horreur à peindre, étant donné que le tirage avait été de mauvaise qualité: un oeil était presque obstrué et un bout de sa joue gauche avait un creux très peu esthétique.


 A plus !